Consumérisme

jeudi 12 juin 2014 | |


Souvent, je regarde longuement ma penderie et je désespère. Pourquoi avoir autant de vêtements, que si c'est pour en utiliser 30%? Je remarque aussi que je ne suis pas la seule atteinte de ce "petit" problème. Nombre de femmes possèdent un placard qui explose de vêtements pour la plupart griffés, mais ne savent pas quoi mettre le matin. Face à ce paradoxe qui sont les responsables? Je pense peut-être avoir mis la main sur quelques coupables:
- L'avènement de la mode à petit prix. Vous savez que depuis 1960, le budget pour l'habillement des ménages à diminuer, en revanche les quantités consommées ont augmenté. En effet, les prix du secteur de l'habillement à chuter en moyenne de 10%. (Source Insee, IFM)
- Des tendances de plus en plus brèves, dues aux super géants du PAP bon marché, j'ai l'honneur de nommer Zara, H&M, arrivés en France respectivement en 1990 et 1998. Un approvisionnement minutes par minutes, de nouvelles vitrines chaque semaine. Le résultat, ce sont des visites quasi hebdomadaires pour les plus touchées par cette boulimie de vêtements. Le but est de dénicher la dernière pièce tendance. Leurs stratégies? Copier les grandes maisons de couture et les rendre implicitement accessibles ce qui n'était pas le cas il y a 30 ans. 
- Le haut degré d'impatience de la génération actuelle. Avec Internet et son lot de réseaux sociaux, tout va vite, et la mode se plie à ce nouveau rythme. 
- La baisse de qualité des vêtements nous incite à se lasser rapidement de nos achats. La mondialisation en est la cause principale: le made in China à faible cout de production, l'acrylique et le polyester utilisés à outrance.

D'autres facteurs existent, mais je n'ai pas le temps tous les statuer ici.

C'est bien beau de déterminer les responsables mais que faire pour dépasser la fatidique barre des 30%? C'est une question auquelle je m'efforcerai de répondre à travers ce blog. Acheter peu mais mieux, ne pas se soumettre aux diktats d'une mode consumériste et surtout, le maître mot de cette article, découvrir et rester fidèle à son propre style. Ce sont des choses plus aisées à dire qu'à faire. J'ai déjà commencé ce long processus avec cet articles recensant les chaussures dont j'ai besoin sans tenir compte de la mode. A vrai dire, j'ai toujours eu plus d'estime pour une femme qui déclare porter et adorer sont unique veste noire depuis des décennies que pour celle qui en achète une nouvelle chaque année.

Picture: death-by-elocution.tumblr.com

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire